Un jeu qui peut rapporter gros

Avec un simple kit du jeu des 6 palets, il est rapidement possible de remporter de belles mises. (attention les jeux d’argent sont encadrés par la loi)

La probabilité de réussite à ce jeu pour une personne qui le découvre pour la première fois est de 0%.

La probabilité de gain pour une personne qui observe longuement le jeu sans s’entrainer reste quasiment nulle.

La probabilité de gain pour une personne s’entrainant régulièrement avec le même kit que le vôtre (taille identique des palets) augmente mais reste aléatoire.

Règle : une personne qui a gagné deux fois ne peut plus tenter sa chance.


Exemple :

Gain pour le vainqueur : un objet à 100 euros neuf. (montre sport gps, appareil photo numérique, téléphone, disque dur, …)

Mise par joueur : 2 à 5 euros (20 à 50 échecs suffisent à rembourser l’objet à gagner)

Un joueur va en moyenne tenter sa chance au moins deux fois. Il suffit alors de faire jouer 10 à 25 personnes pour amortir l’objet mis en jeu.

Pour inciter à jouer davantage, on peut récompenser un joueur qui a presque réussi en lui offrant un cadeau symbolique dont le coût unitaire sera de moins de 30 centimes. (stylo, briquet, …)


Ce jeu agit finalement de manière très psychologique.

Il semble tellement possible de relever un défi auquel tant de personnes échouent que l’envie de tenter sa chance est trop grande pour ne pas essayer. C’est l’effet Barnum rappelé sur ce site.


Une des difficultés à mettre en place ce jeu peut résider dans la gestion de la frustration de joueurs qui ont échoué de très peu et et qui considèrent que le peu qui reste à recouvrir mérite le gain.

Il convient de bien définir l’objectif et éventuellement de prouver que le recouvrement total est possible avec le matériel fourni.

L’idéal est de disposer de deux kits identiques dont un est disposé dans une configuration gagnante sur le stand de jeu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.