Spikeball

Spikeball

 

Partons à la découverte d’un jeu qui a toutes les chances d’exploser en France.

Le Spikeball a été créé en 1989 par Jeff Knurek dans la région de Chicago.

Le Spikeball n’est quasiment pas médiatisé du fait de sa faible notoriété actuelle mais on compte 250 000 pratiquants au Etats-Unis et des compétitions entre clubs.

Le matériel : un filet de trampoline, quatre pieds et une balle de Spikeball.

Le Spikeball est un sport opposant deux équipes de deux joueurs (des variantes existent à deux ou six joueurs) et peut se jouer sur n’importe quelle surface. Les plus fréquentes sont le sable (plages) et l’herbe (parcs, jardins…).

Le but du jeu est de faire rebondir la balle (12 pouces = 30,5 cm) sur le filet de façon à ce que l’équipe adverse ne soit pas capable de la retourner.

On peut également s’amuser à faire le plus d’échanges possibles.

Les règles du Spikeball

  • Un trampoline Spikeball est au centre du terrain et les équipes se font face de part et d’autre du filet, à une distance de six pieds (1,80 m), à l’exception du réceptionneur qui se place où il le décide.

 Le service :
  • Le serveur frappe la balle sur le trampoline en direction du joueur adverse. Le réceptionneur est le seul joueur autorisé à réceptionner le service, il peut se placer où il veut.

  • Il n’existe pas de limite de force aux services, les services courts sont autorisés.

  • Le let : un let est commis lorsque la balle touche le cadre du trampoline. Dans ce cas, le joueur est autorisé à servir une seconde fois. S’il commet une nouvelle faute, son équipe perd le point.

  • L’équipe qui remporte un point, doit mettre la balle en jeu le point suivant en alternant le serveur à chaque point.

Au cours de l’échange :
  • Lorsque la balle rebondit sur le filet, c’est à l’autre équipe de jouer la balle.

  • Une équipe peut faire jusqu’à trois passes (main, tête,corps,pied …) pour retourner la balle sur le filet. Les joueurs ne peuvent pas utiliser deux mains à la fois

  • Un joueur n’est pas autorisé à toucher la balle deux fois d’affilée.

  • Le contact avec la balle doit être franc : elle ne doit pas être attrapée, transportée ou lancée.

  • Les joueurs peuvent bouger où ils veulent durant le jeu, mais ils ne doivent empêcher un adversaire de jouer la balle.

  • Un échange se termine et un point est attribué quand :

    • La balle touche le sol ou qu’elle n’est pas retournée sur le filet en un maximum de trois contacts.

    • La balle est frappée directement sur le cadre à n’importe quel moment, incluant au service.

    • La balle rebondit sur le filet et retombe sur celui-ci ou sur le cadre.

    • La balle roule sur le filet.

    • Un joueur commet deux fautes consécutives au service.

Le comptage des points :
  • Les sets sont habituellement de 11, 15 ou 21 points.

  • Il doit y avoir une différence d’un minimum de 2 points entre les deux équipes afin de gagner une manche.

Quelques beaux échanges :

Le vélo à direction inversée

C’est quoi un vélo à direction inversée ?

Quand je tourne le guidon à droite le vélo part à gauche et inversement.

C’est une attraction que l’on rencontre parfois sur les fêtes foraines.

Attention, « Piloter » ce genre d’engin revient à ré-apprendre à faire du vélo.

Ainsi, la première fois que l’on monte sur ce type de vélo, faire un tour de roue est juste inenvisageable.

Sans un entrainement de plusieurs dizaines d’heures, il est impossible de parcourir plus de 3 mètres.

Si l’envie vous prend de construire un vélo à direction inversée, sachez qu’en vous entrainant à le maitriser vous allez perdre les bases de l’équilibre nécessaire au guidage d’un vélo classique.

Si vous aimez ce genre de défi vous allez aussi apprécier le jeu de l’échelle.

L’arc de cercle de la surface de réparation

A quoi sert l’arc de cercle situé au niveau de la surface de réparation sur un terrain de foot ?

Pourquoi on doit se placer à 9,15 m du ballon sur une remise en jeu au pied par l’adversaire ?

Les Anglais utilisent le yard pour effectuer les mesures de longueurs.

Pour une remise en jeu ils se placent à 10 yards.

10 yards = 9,144 m soit environ 9,15 m.

Venant en à ce fameux arc de cercle. (flèche rouge)

Le point de pénalty (flèche bleu) se trouve à 11 mètres de la ligne de but.

La ligne qui délimite de la surface de réparation (flèche jaune) se trouve à 16,50 mètres de la ligne de but.

Ainsi le point de pénalty se trouve en certains points à moins de 9,15 m de la ligne qui délimite la surface de réparation. (16,50 – 11 = 5,50)

Pour rétablir une distance de 9,15 m entre le ballon et les joueurs au moment du tir de pénalty, on a tracé un cercle de 9,15 m de rayon dont le centre est le point de pénalty. La partie de ce cercle qui sort de la surface de réparation constitue notre arc de cercle mystérieux.

C’est pourquoi au moment du tir du pénalty aucun joueur ne peut se trouver dans la surface de réparation ni dans la portion délimitée par l’arc de cercle.